LE PROCESS DE TRI AUTONOME DEMAIN, EST-CE UNE FICTION ?

Le développement des process de tri et celui des nouvelles technologies sont désormais indissociables.

La technologie émergente de l’intelligence artificielle (IA) arrive timidement dans le secteur du tri et traitement des déchets. Pourtant, c’est un véritable challenge que doivent relever les acteurs du métier en général et les constructeurs de process en particulier.

Les capacités des process de tri de la collecte sélective sont de plus en plus importantes avec le déploiement progressif des extensions des consignes de tri à tous les emballages en plastiques.

Le process de tri de demain sera donc plus grand avec un taux de couverture territoriale significatif, il privilégiera l’automatisation et à terme probablement la robotisation au tri manuel.

Le centre de tri de collecte sélective de Valor Béarn situé près de PAU, d’une capacité de 22 000 tonnes par an, a été entièrement modernisé par Ar-Val pour trier les flux d’emballages et papiers en extension des consignes plastiques. Il s’est doté d’outils connectés développés par Ar-Val (Ar-Val Prod, GPAO, GMAO, Ar-Val Mobil, Ar-Val Remote etc.), lui permettant d’améliorer les conditions de travail des agents, d’optimiser la gestion de la production, la gestion de la maintenance, le suivi, le pilotage semi-automatique et automatique de son exploitation.

Ar-Val s’est inscrit depuis sa création en 2000 sur le développement d’outils performants de collecte, d’analyse et de traitement des données en vue de l’automatisation des process.

Clôture du 17ème forum du cercle national du recyclage à Angoulême

                     

Le Cercle National du Recyclage organisait ces 20 et 21 septembre 2018, en partenariat avec le CALITOM son 17ème forum à Angoulême. Thème du Forum : « Comment la Responsabilité Élargie des Producteurs peut devenir un moteur de l’économie circulaire ? ». Des échanges et débats étaient très riches autour de la REP et son impact à terme sur l’économie circulaire. Ce forum s’est déroulé en présence des représentants politiques et techniques des collectivités locales en charge de la gestion des déchets, différents acteurs des déchets et du recyclage, et un grand Témoin, M. Jacques VERNIER, président des commissions des filières de responsabilités élargies des producteurs.

Un des temps fort de ce forum était la visite du centre de tri de CALITOM. Ce centre de tri, conçu et réalisé par Ar-Val, est opérationnel depuis 2015, avec une capacité de 30 000 t/an. Il a été dimensionné pour trier le flux de collecte sélective en extension des consignes de tri à tous les emballages en plastiques.

séparateur mécanique et optique

Modernisation du centre de tri du SMITRED Ouest d’Armor

La généralisation de l’extension des consignes de tri à tous les emballages en plastiques se fera à l’horizon 2022. C’est une opportunité majeure pour développer lors de la modernisation des centres de tri, les conditions permettant d’améliorer la santé et la sécurité des opérateurs de tri.

En matière de conception et réalisation des process de tri, en plus de la recherche de la performance, Ar-Val a une vigilance toute particulière sur les conditions de travail des opérateurs de tri et des agents maintenance. Aussi, dès la conception du process, nous apprécions et anticipons les contraintes liées à l’activité de tri. Celles-ci conjuguent les manipulations répétitives, les postures contraignantes, les difficultés d’accès pour l’entretien et la maintenance des équipements. La conséquence à moyen et long terme de ces contraintes si elles ne sont pas prises en compte, peut être l’apparition de troubles musculo-squelettiques (TMS) pour les opérateurs en cabine de tri ou des risques importants d’accidents.

Le centre de tri du SMITRED Ouest d’Armor comme tous les centres de tri en extension des consignes de tri et conçus par Ar-Val, bénéficient de tous ces développements et innovations en matière de sécurité des agents.

Visite Ar-Val au centre de test de TOMRA

Yann Masson et Blaise Metangmo respectivement Directeur Général et Directeur commercial en charge des marchés publics de la société Ar-Val, ont participé aux tests de la séparation optique des matériaux de collecte sélective et notamment des plastiques rigides. En effet, dans le cadre des futurs appels à projets de CITEO en 2018, le standard et le niveau de qualité des plastiques devraient évoluer. Pour répondre à ces évolutions à venir, TOMRA a développé un nouveau séparateur optique « AUTOSORT PERFORMANCE » qui est en mesure de faire la différence entre les barquettes PET monocouche et les bouteilles PET. A l’aune de ces futures modifications de standards, Ar-Val a souhaité tester et valider l’efficacité et la performance de cette nouvelle machine.
Merci à Frédéric DURAND, Sylvain Meyrand et les équipes de TOMRA Sorting pour leur collaboration et leur accueil au centre de test, situé près de Francfort en Allemagne.

Ar-Val et TOMRA testent le séparateur optique AUTOSORT PERFORMANCE

Tests de la séparation optique des matériaux de collecte sélective des emballages et papiers.

Une visite du Centre de Valorisation Organique au Broc

Reportage sur le Centre de Valorisation Organique du Broc (Alpes-Maritimes), suite aux travaux d’optimisation du process réalisés par Ar-Val, sous-traitant de la société Valeor.

D’une capacité de 70 000T/An, cette usine de haute performance technologique permet d’extraire un maximum de produits valorisables ; Les papiers, cartons, plastiques et métaux ferreux sont séparés et transférés vers les filières de recyclage. La fraction fermentescible des ordures ménagères (FFOM) quant à elle sert à la production d’un compost de très haute qualité respectant la norme NFU 44-051.

Transfert, tri et conditionnement à Valorsys

Ar-Val réalise pour Coved sur le site Valorsys à Montblanc (34) une installation de transfert de refus de l’usine de tri et méthanisation Valohe. Une seconde installation pour le tri et le conditionnement des Encombrants et Déchets industriels sera également réalisée. En collaboration avec Medimat et Copex, le site sera équipé, entre autre, d’un second broyeur, d’une nouvelle presse et d’une nouvelle enrubanneuse.

Meilleurs vœux pour 2018

 

Salon des Maires, Porte de Versailles

Retrouvez-nous au Salon des Maires

Les sociétés Ar-Val et Sogefa seront présentes au Salon des Maires du 21 au 23 novembre 2017 à Paris Porte de Versailles.
Rendez-vous incontournable de l’achat public, le salon réunit les décideurs de l’achat public avec leurs partenaires institutionnels ou spécialisés dans la gestion, les services, l’aménagement et le développement des collectivités territoriales.

Retrouvez-nous sur le stand N67 dans le Pavillon 3.

Pose de la première pierre du futur centre de tri de collecte sélective à Paris XVII

Pose de la première pierre du futur centre de tri de collecte sélective à Paris XVII

La réalisation du futur centre de tri de collecte sélective du SYCTOM à Paris XVII a démarrée vendredi 10 novembre avec la pose de la première pierre sur le chantier dans l’éco-quartier Clichy-Batignolles.

La cérémonie a eu lieu en présence de Sébastien Lecornu, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre d’état, ministre de la Transition écologique et solidaire, par Jacques Gautier, Président du SYCTOM, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, Stanislas Ancel, Membre du directoire de CNIM et Directeur général du secteur Environnement et Energie, Bruno Léchevin, Président de l’Ademe, Sophie Deschiens, Conseillère régionale d’Ile de France déléguée spéciale à l’économie circulaire, Mao Péninou, Adjoint à la Maire de Paris et Yann Masson Directeur d’Ar-Val.

Selon le Président du Syctom, Jacques Gautier, « Opérationnel à l’horizon 2019, ce centre de tri de collecte sélective sera le deuxième implanté par le SYCTOM dans Paris intra-muros. De grande capacité et entièrement automatisé, il préparera au recyclage les déchets d’emballages ménagers de plus de 900 000 habitants ; de quoi répondre aux enjeux de la loi de transition énergétique et à l’extension des consignes de tri à tous les emballages plastiques. »

En savoir plus

Démarrage du centre de tri des Déchets activités économiques (DAE) Narbonne

Lundi 13 novembre a vu le démarrage de la ligne de tri des DAE (Déchets activités économiques), DEA Eco-mobilier et déchets encombrants ménagers. Comprenant un module pour la préparation du CSR (Combustible Solide de Récupération) les installations peuvent traiter jusqu’à 60 000 tonnes/an.

Conçu et réalisé par Ar-Val pour Suez à l’Eco-pôle de Lambert du Grand Narbonne, la nouvelle ligne est équipée de technologie de dernière génération dont 4 séparateurs optiques. Prévue pour permettre une valorisation matière ou énergétique, cette ligne permet d’extraire et de réemployer une part maximale du flux de déchets.

Comme chaque centre de tri Ar-Val, cette ligne intègre des dispositifs pour faciliter et sécuriser la maintenance ainsi que le travail des opérateurs.